1899, Iris Precoces by Henri Correvon

Le Jardin, p.87, 1899

Original en Francais, English translation below

Iris précoces

L'Iris est bien, d'entre les nombreuses fleurs de nos contrées tempérées, la plus délicate et la plus artistiquement découpée. Voyez dans le merveilleux assemblage des différentes parties qui forment un périgone combien il y a de glace, d'élégance, de suave délicatesse. La fleur du plus simple de nos Iris, de notre Iris gcrmanica — le lys des vieilles armes de France — ne vaut-elle pas la plus délicate d'entre les Orchidées, et ses étendards dressés ne sont-ils pas aussi beaux que le labelle bleuâtre du superbe Vanda cœrulea "? Les Iris sont la fleur des artistes et nous eu savons quell-que chose au jardin alpin d'acclimatation, dont les meilleurs clients pour les Iris sont les grands artistes, les poètes, les hommes dont l'esprit est tourné vers l'idéal.

D'ailleurs, le champ est vaste pour un collectionneur de ces belles plantes, car le genre Iris ne compte pas moins de 161 espèces, d'après Baker (1) qui mentionne, eu outre, ou décrit 64 variétés. D'autre part, nous avons toute la kyrielle des innombrables variétés horticoles, surtout chez les Iris
germanica et Iris pumila, et là déjà, il y a de quoi occuper la vie d'un collectionneur.

Ce dont je voulais parler aujourd'hui, c'est de quelques-uns de ces ravissants Iris du groupe Xiphion, que leurs feuilles étroites et graminiformes, leur souche bulbeuse, leurs étendards ou segments internes dressés, distinguent nettement de toutes les autres espèces de ce genre. J'en ai, en ce moment, quelques-uns sous les yeux, dont les fleurs sont vraiment bien belles et valent la peine d'être recommandées.

Le premier en date, comme floraison, — mais sous châssis froid, celui-là — c'est l'Iris alata Poir., originaire de l'Europe méridionale et de l'Algérie. C'est une plante basse, à la tige entourée de feuilles assez larges, dressées, longues de 0.20m à 0.30m; tige courte et non divisée, fleur grande, d'un lilas bleuâtre brillant, avec des taches d'un jaune vif à la gorge. Il fleurit sous châssis froid ou dans l'orangerie, de janvier en février, et exige un sol léger et bien drainé, car sa souche pourrit facilement.

I. palaestina Boiss., de laTerre-.Sainte, lui est assez semblable, mais sa fleur est d'un jaune verdâtre; il se cultive de même et fleurit à la même époque.

I. Kolpalkowskiana Regel., des montagnes du Turkestan, est un rayissant bijou végétal; ses fleurs grandes, d'un bleu clair, à la forte odeur de violette, sont dépassées par des feuilles étroites et graminiformes. Il fleurit dans les premiers jours de février, en pleine terre, dans un sol bien drainé, au plein soleil et au sec.

I. Vartani Forter, des environs de Nazareth, a la fleur lilas purpurin pâle, avec une crête bien jaune sous la carène et des feuilles étroites de 0.20 à 0.25m. La fleur est sans parfum et fleurit en janvier-février, dans les mêmes conditions que l'espèce précédente.

I. Histrio Reicb., des montagnes de la Terre-Sainte, a les fleurs entourées et dominées par des feuilles étroites, hautes de 0.25m à 0.30m; périgone d'un beau lilas, aux segments externes fortement striés et maculés avec des taches iaunes à la gorge, les étendards bien dressés et d une teinte lilas unie. 11 lleurit depuis la fin de janvier dans les memes conditions que les espèces précédentes.

I. Bakeriana Foster, des montagnes arméniennes, a de délicates fleurs aux divisions étroites, d'un bleu lilacé et, par places, azuré, aux segments externes graciensenient maculés et tachetés de bleu très foncé, le tout dépassé par les feuilles qui atteignent 0.25m. Il fleurit dans la première quinzaine de février, en pleine terre. Il lui faut un sol sableux, bien drainé et une exposition en plein soleil.

Iris perslca L., des montagnes de l'Asie mineure et de la Perse, commence, lui aussi, à montrer ses premières fleurs. Celles-ci ne sont pas très décoratives, mais elles répandent, en revanche, un doux parfum de violette. Le limbe est d'un lilas jaunâtre, avec des stries et une macule pourpre foncé au sommet des segments externes. Les étendards .sont petits et étalés. Il fleurit vers la deuxième quinzaine de février et dans les premiers jours de mars. Plein soleil; sol profond mais bieu drainé, plutôt léger.

Enfin la dernière des espèces bulbeuses dont je veux vous parler parce qu'elle commence seulement à montrer ses boutons en ce moment (17 février) c'est le bel Iris reticulata Bieb., du Caucase, bien connu des amateurs. La fleur est portée sur des tiges qui la mettent jusqu'à la hauteur des feuilles qui atteignent 0.30; elle est, chez le type, d'un violet foncé avec des macules plus ou moins claires et une ligne d'or qui partage les segments externes. Cette fleur répand un doux parfum. 11 en existe un assez grand nombre de variétés. L'Iris réticulé réussit, au soleil, dans tous les sols non humides et pas trop lourds. C'est l'une des jolies espèces du premier printemps. Bientôt nous verrons d autres Iris prendre la place des plus précoces. Nous en reparlerons peut-être car, cette année, notre attention, au lanlin alpin d'acclimatation, se porte sur ces plantes aux fleurs élégantes bien qu'éphémères.

H. CORREVON.

English Translation: ----

Early Iris

Iris is good, many of the more delicate flowers of our temperate regions, and most artistically cut. See the wonderful assemblage of different parts which form a perigone how there is ice, elegance, sweet delicacy. The flower of our simplest Iris, Iris our gcrmanica - lily of the old arms of France - it is not the most delicate of Orchids, and his standards prepared are they not as beautiful as the lip the beautiful blue Vanda coerulea? "the Iris is the flower of artists and we had quell know, that thing alpine garden of acclimatization, the best customers for Iris are great artists, poets, men whose minds turned to the ideal.

Moreover, the field is wide for a collector of these beautiful plants, such as the Iris has no less than 161 species, according to Baker (1) which states, in addition, or describes 64 varieties. On the other hand, we have all the myriad countless horticultural varieties, especially in Iris germanica and Iris pumila, and there already, there is plenty to occupy the life of a collector.

What I wanted to talk about today is some of these delightful Iris Xiphion group, their narrow and grasslike leaves, their bulbous stump their standards or prepared internal segments, clearly distinguishable from all other species this kind. I have, at this time, some under the eyes, whose flowers are really beautiful and worth to be recommended.

The earliest, as flowering - but in a cold frame, this one - this is the Iris alata Poir, native to southern Europe and Algeria.. It is a low plant with the stem surrounded by pretty broad leaves, erect, 0.20m to 0.30m long for; short and undivided stem, large flower, a bright bluish purple with spots of bright yellow throat. It blooms in a cold frame or in the orangery, from January to February and requires a light, well drained soil, as his stump rots easily.

I. palaestina Boiss of Laterre-.Sainte, it is quite similar, but the flowers are greenish yellow; it grows well and blooms at the same time.

I. Kolpalkowskiana, Usually the mountains of Turkestan is a jewel rayissant plant; its large flowers, a light blue, the smell of violets, are exceeded by narrow, grasslike leaves. It blooms in early February, in the ground in a well drained, full sun and dry soil.

I. Vartani Forter, in the vicinity of Nazareth, a pale purplish lilac flower with a yellow crest well under the hull and narrow leaves from 0.20 to 0.25m. The flower is fragrance and flowers in January-February in the same conditions as the previous case.

I. Histrio Reicb mountains of the Holy Land, has flowers surrounded and dominated by narrow leaves, tall 0.25m to 0.30m; perigone a beautiful lilac, heavily streaked and spotted with with yellow ones throat spots outer segments, banners well trained and a solid color lilac. 11 lleurit since late January in the same conditions as the previous species.

I. Bakeriana Foster, Armenian mountains, has delicate flowers with narrow divisions, a lilac and blue in places, azure, external segments graciensenient stained and mottled very dark blue, overwhelmed by all the leaves that reach 0.25 m. It blooms in the first half of February, in the ground. He needs a sandy, well drained soil and full sun exposure.

Iris L. perslca mountains of Asia Minor and Persia, also begins to show its first flowers. These are not very decorative, but they spread, however, sweet violet. The blade is a yellowish purple, with streaks and a dark purple top outer segments macula. Banners .are small and spread out. It flowers towards the second half of February and the first days of March. Full sun; bieu drained deep soil but rather light.

Finally only the last bulbous species I want to talk because she begins to show buttons at this time (February 17) is the beautiful Iris reticulata Bieb., Caucasian, well known to fans. The flower is borne on stems that put up the height of the leaves that reach 0.30; it is, in type, with dark blotches more or less clear and a gold line that shares the outer segments purple. This flower spread a sweet fragrance. 11 is a great number of varieties. The Iris reticulate succeeds, the sun, in all non-wetland soils and not too heavy. This is a pretty species of early spring. Soon we will see more of Iris take place earlier. We'll talk about maybe because this year our attention, Alpine Lanlin acclimatization is focused on these plants with elegant flowers very ephemeral.
H. Correvon.

For more information on historic Irises visit the Historic Iris Preservation Society at

-- BobPries - 2014-10-29
Topic revision: r1 - 29 Oct 2014, BobPries
This site is powered by FoswikiCopyright © by the contributing authors. All material on this collaboration platform is the property of the contributing authors.
Ideas, requests, problems regarding Iris Wiki? Send feedback